L’odeur du feu de camp et les amis réunis pour chanter autour d’une guitare sèche. Ces souvenirs sont au cœur de nos traditions québécoises. L’immensité de nos espaces verts est certes l’une des causes de la popularité du camping dans notre culture. Un sondage révèle que plus de 25 % de la population adulte québécoise, soit 1,6 million de personnes, ont fait du camping à au moins une occasion en 2012. Parmi celles-ci, 1 campeur sur 5 a pratiqué le prêt-à-camper. La plupart se sont montrés intéressés à répéter l’expérience entre autres pour la simplicité de la formule et pour son confort. Parmi ceux qui n’ont jamais fait l’expérience du prêt-à-camper, 41 % sont séduits par le concept.
Alors quel est le concept du prêt-à-camper? Un emplacement de camping pré-équipé d’une tente, d’une cabine, d’une yourte, d’une caravane ou de tout autre équipement, ainsi que du matériel nécessaire pour le séjour, comme des matelas, des couvertures, de la vaisselle, un poêle, etc. Nous pourrions le décrire comme la parfaite alliance entre le plein air et le confort de la maison. Près de la moitié des propriétaires de terrains de camping du Québec observent une hausse de cette tendance, appelée également « glamping » ou « camping de luxe ».